Promotion pour Noël

Huawei envisage de lancer un téléphone pliable avant Samsung

Écrit par Gaëlle Lemoine  Oct 31, 2018

Un reportage Nikkei de cette semaine a révélé que Huawei cherchait à créer et à lancer un smartphone pliable avant son concurrent Samsung. Samsung, qui détient depuis longtemps la tête de l'innovation en matière d'affichage grâce à sa filiale Samsung Display, vient d'annoncer que son prochain écran flexible de téléphone « incassable » a été certifié ultra robuste et durable. Mais Huawei, avec des panneaux OLED flexibles du fournisseur chinois BOE, envisage apparemment de proposer une gamme de téléphone pliable. Des analystes estiment que ce téléphone pourrait arriver dès le début de l'année prochaine.

BOE, surnommé Beijing Oriental Electronics établi en 1993, ne serait pas une société connue par la plupart des observateurs techniques. Cependant, son activité d’affichage s’est rapidement développée ces dernières années et la société a déjà entreprit une partie de l’activité LCD de l’iPhone d’Apple. La prochaine tentative de BOE est de continuer sa production et ses innovations en OLED. C’est pourquoi leurs panneaux OLED flexibles sont attractifs pour Huawei et que le géant a décidé de les utiliser dans le prochain smartphone. BOE a déjà présenté quelques prototypes hybrides de téléphones et tablettes pliables.

Huawei travaille à prendre la tête de la compétition pour occuper la première place. En 2014, lorsque nous avons entendu parler des rumeurs qu’iPhone utiliserait un écran en saphir, Huawei s’est dépêché pour lancer une édition limitée, le Huawei Ascend P7 Sapphire, pour vaincre iPhone qui n'utilisait pas encore cette technologie. Un an plus tard, en 2015, Huawei a battu Apple en mettant en œuvre Force Touch dans une édition spéciale de Huawei Mate S. C’est le même scénario que la société a déclaré en recherche d'un téléphone pliable : utiliser un cycle de développement hyper-accéléré pour produire un certain nombre d’un nouveau téléphone de haut de gamme.

Outre la fraîcheur, les avantages des téléphones pliables sont loin d’être évidents aujourd’hui, alors que les soupçons sont nombreux. À l’égard du matériel, c’est sûr que tout type de mécanisme ou de conception de pliage rendra le téléphone plus épais, permettra simultanément moins d’espace pour une batterie et satisfera de plus grandes demandes d’énergie par le biais d’un écran plus grand. Certes, il est difficile d’imaginer un appareil pliable de première génération aussi perfectionné que les smartphones modernes dotés d’écrans classiques. Cependant, il existe un immense problème de logiciels : un téléphone pliable exigera une interface utilisateur différente qui demandera de s’adapter rapidement aux changements de taille de l’écran et offrir des expériences personnalisées non disponibles sur d’autres téléphones.

Alors, franchement, pouvons-nous croire que Huawei ou Samsung, les deux expertises dans le matériel pourront concevoir des logiciels aussi raffinés ? Face à cette question, un porte-parole de Huawei a réagi de manière prévisible, en déclarant : « Nous ne répandons pas de commentaires sur les rumeurs, les spéculations ou nos projets dans le futur. »