Apple punit Google pour les règles d’applications

Écrit par Eloise Thierry  Feb 13, 2019

Apple punit Google

Apple a révoqué la capacité de Google à proposer à ses employés internes uniquement des applications iPhone, provoquant ainsi une perturbation importante du géant de la recherche.

Apple a commencé à punir son rival pour avoir enfreint la politique de ses développeurs juste un jour après avoir pris les mêmes mesures contre Facebook. Cette décision est intervenue après que les deux entreprises aient utilisé un accès spécial pour des études de marché. Mais Apple a rétabli l'accès de Google au logiciel avant la fin de la journée de travail de jeudi. Et après plus de 24 heures de perturbations, l'accès à Facebook a pu être rétabli plus tôt jeudi.

« Nous sommes en train de mettre nos applications internes en service », a déclaré une porte-parole à la BBC. « Pour être plus clair, cela n'a pas eu d'impact sur nos services destinés aux consommateurs. »

Apple permet aux entreprises d’avoir un contrôl spécial sur les appareils des employés pour leur permettre d’améliorer la sécurité et le contrôle. De nombreuses entreprises l'utilisent donc pour distribuer des applications pouvant contenir des informations privées à leurs employés, mais cela ne s’applique pas au grand public.

Certaines entreprises distribuent également des versions d'essai et des versions bêta d’applications sur lesquelles elle travaille, on peut citer par exemple Google, Maps, Hangouts et Gmail. Les deux entreprises utilisent des applications iOS internes pour pouvoir aider les employés à accéder à des services tels que ceux pour le voyage.

Néanmoins, Apple interdit aux entreprises d’utiliser cet accès auprès de consommateurs réguliers. Lundi, il s’est fait savoir que Facebook avait utilisé son accès d'entreprise pour distribuer une application d'étude de marché au public, qui comprenait aussi des adolescents. Mardi, il a été découvert que Google faisait quelque chose de similaire avec sa propre application s’appelant Screenwise.

Apple semble avoir tenu fermement sa position sur le fait que « tout développeur utilisant ses certificats d'entreprise pour distribuer des applications aux consommateurs verra ses certificats révoqués ».

Alors que Google possède son propre système d’exploitation très bien connu qui est Android, un grand nombre de ses quelques 100 000 employés utilisent l’iPhone pour leur travail, et la société publie également une grande partie de ses logiciels sur Android et sur le système d’exploitation iOS d’Apple.

Ce sujet a été considérée comme une escalade majeure entre Apple et ses principaux rivaux en termes de protection des données des utilisateurs.